Philippe DURON sur RTL : le TGV équivaut à 38% des dépenses, pour 2% des usagers

04 juillet 2017 à 19h53

Le président de la République a annoncé samedi 1er juillet, lors de l’inauguration de la nouvelle ligne Paris-Rennes, qu’il entendait mettre la priorité sur « les transports du quotidien ». « Le combat que je souhaite engager pour les années à venir, c’est celui des transports du quotidien, c’est celui de l’ensemble des mobilités prioritaires à mes yeux », a-t-il dit, ajoutant qu’il n’entendait pas « relancer de grands projets nouveaux ».

Une sortie sur RTL qui énerve particulièrement Jean-Louis Chauzy, président du Conseil économique, social et environnemental de la région Occitanie.

Un discours en tout point différent de celui tenu par Philippe Duron, ancien député du Calvados et auteur du rapport de la commission « Mobilité 21 » en 2013. Un rapport qui préconise notamment de reporter la construction de plusieurs lignes LGV après 2030. « Le Président a fait un discours de lucidité et de courage. De lucidité, car on n’était pas en capacité de financer les projets qui ont été engagés par le passé. Et du courage également, car c’est difficile de dire aux élus, aux territoires qu’on n’a pas les moyens de faire cela », détaille-t-il.