Pépy : « La LGV Tours Bordeaux sera déficitaire pour longtemps »

29 juin 2017 à 16h13

« On a fait le choix d’essayer de gagner beaucoup de nouveaux clients pour justement limiter l’augmentation des prix », a expliqué Guillaume Pepy, indiquant que la SNCF avait enregistré « un million de réservations » vers Rennes et Bordeaux pour l’été, soit « 40% de plus que d’habitude ».

La compagnie ferroviaire prévoit néanmoins de perdre 90 millions d’euros au second semestre sur la seule ligne Paris-Bordeaux, construite et exploitée dans le cadre d’un partenariat public-privé avec le consortium Lisea, conduit par le groupe Vinci.

Les péages versés à Lisea et à SNCF Réseau « sont très, très, très élevés et ils nous mettent hélas en déficit sur Paris-Bordeaux », a déploré le patron de la SNCF, ajoutant que l’équilibre financier de la ligne n’est « pas pour aujourd’hui ».

La situation n’est pas exceptionnelle : deux tiers des dessertes ferroviaires perdent de l’argent, comme Lille-Lyon, Paris-Metz-Luxembourg, Strasbourg-Nantes, Paris-Reims ou Paris-Côte d’Azur, entre autres.

« On n’a qu’une seule stratégie, c’est de baisser nos coûts pour pouvoir baisser les prix », a déclaré Guillaume Pepy sur RTL.

On comprend mieux pourquoi, rien que dans le Limousin, on va passer de 26 à 9 guichets gare   

Conférence de presse du 08 juin 2017

  et pourquoi pas fermer en totalité ou partiellement certaines lignes TER ( Limoges Angouleme , Limoges Brive par St Yrieix ….)  meme si ce n’est pas annoncé officiellement comme hier au comité de ligne du bassin de Limoges.

Il y aura des suppressions de personnels puisque ce seront à terme les conducteurs qui décideront du départ des trains en gare ( aucun agent de quai à terme).

Probleme d’approvisionnement en matériel qui met en danger l’existence de l’atelier de Limoges etc….