IL N’Y AURA PAS DE TGV EN GARE DE RUFFEC

26 janvier 2017 à 08h38

Les usagers et élus craignaient cette suppression.

Si Ruffec veut garder des trains à grande vitesse (TGV) en gare, il va falloir retenir celui de 19 heures, demain vendredi soir. Le collectif de défense TGV Ruffec a prévu de manifester à la gare  pour conserver les deux arrêts TGV quotidiens dans la petite gare du Nord-Charente.

Mais cette action risque fort d’être un baroud d’honneur. Ce mercredi matin, la SNCF tenait sa conférence de presse de rentrée à Poitiers et à la question «Y aura-t-il après le 2 juillet 2017 des TGV en gare de Ruffec?», la réponse d’Éric Redonnet, directeur des TGV dans la région, a été on ne peut plus clair: «Le projet de la LGV a fait l’objet d’un long processus de maturation. Il y a eu deux types de conventions signées avec les collectivités locales, des conventions de financement et des conventions de desserte. Mais Ruffec ne faisait pas partie des communes ayant signé une convention de desserte. Ce qui signifie que dès le début du projet, il n’était pas envisagé que des TGV s’arrêtent à Ruffec. La mission Auroux, en 2015, n’a pas remis en cause la non-desserte de Ruffec. En revanche, nous allons mettre des TER avec des correspondances efficaces à Poitiers».