Conférence de presse à la gare des Bénédictins de Limoges

LOGO Rectangulaire09 novembre 2016 à 15h19

Ce matin à 11h, l’association   » Anti LGV Limoges Poitiers et pro POLT », émanation du Collectif limousin « Non LGV Limoges Poitiers, OUI au POLLT » a organisé une conférence de presse au buffet de la gare des Bénédictins de Limoges.

Photo France 3 Limousin

Etaient présents :

  • France 3 Limousin,
  • les radios Flash FM, France Bleu Limousin, Radio Alouette ainsi que radio Totem19 qui nous avaient interviewés la veille,
  • les journaux La Nouvelle République du Centre Ouest ( Châteauroux), l’Echo du Centre et le Populaire.
La principale question était la suite des déclarations de François Hollande en Corrèze sur la poursuite du projet de LGV Limoges Poitiers.

Résultat d’images pour françois hollandeEn premier lieu, les déclarations du Président ni ne nous impressionnent, ni ne nous inquiètent.

– Le Conseil d’Etat a rendu une décision annulant la DUP le 15 avril 2016 et notifiée par courrier  le 18 avril 2016. Cela signifie en clair que les expropriations ne peuvent être engagées après le 18 avril 2016.
– Cette décision est irrévocable :le projet tel qu’il a été présenté à l’enquête publique est cliniquement mort. La justification du Conseil d’Etat consistait à considérer que les inconvénients étaient plus importants que les avantages, ce qui fera jurisprudence.
– Ceux qui voudraient s’aventurer à proposer ou suggérer une nouvelle DUP devront proposer un nouveau projet et par conséquent un nouveau tracé (minimum 10 ans supplémentaires) . Il y a le cas de M Denanot qui souhaite un projet passant par Ruffec. Ce n’est ni plus ni moins que le tracé Sud du débat public de 2006, tracé qui avait plus d’inconvénients que celui qui avait été « accepté ».

Ensuite, le nouveau président de l’ARAFER ( Autorité de Régulation des Activités FERroviaires), M Bernard Roman, député PS,  vient de déclarer :

Je rêve de voir « l’État stratège », avec ses élus qui l’influencent, être moins schizophrène en matière de LGV . « Je pense qu’on ne pourra pas financer la moindre nouvelle LGV avant dix ans » et  j’aimerai que la priorité à l’entretien au réseau existant soit vraiment inscrite dans les priorités de SNCF Réseau. « II doit l’afficher comme priorité absolue ».
Cela signifie en clair qu’il n’y aura pas de début de réalisation de nouveaux projets LGV avant 10 ans .

Alors on fait quoi en attendant ???

Le Limousin, l’EST de la région Centre devront ils encore attendre encore au moins 10 ans pour être reliés au réseau LGV, service que rendait le TGV Brive Lille ?
La solution consistant à raccorder POLT à POCL n’est pas plus satisfaisante, car en plus des chamailleries entre les régions Centre et AURA pour décider d’un tracé, la réalisation sera au minimum dans 10 ou 15 ans.
C’est le plus tôt possible que nous devons être reliés au réseau LGV.

C’est pourquoi nous avons insisté sur l’entêtement des élus pro LGV qui, contrairement à ce qu’ils pourraient penser, pénalisent le Limousin et l’Est de la région Centre.

La priorité est non seulement d’entretenir la ligne POLT, mais surtout d’engager sérieusement sa modernisation, comme l’a proposé le rapport Duron à savoir une réelle modernisation de la ligne POLT ( voir pages 44 et 45). Cela permettrait de faire circuler sur POLT quelques TGV, reliés au réseau LGV existant, pour un moindre coût.
L’honneur des élus est d’avoir une vision d’avenir alors qu’actuellement elle est plutôt rétrograde et négative.
Le Limousin doit être relié, à nouveau, et le plus rapidement au réseau LGV, car toute tentative de nouveau projet reculera l’échéance.
Il faut aussi considérer que le tracé de la LGV, pourtant devenu caduque, est toujours d’actualité pour le préfet, ce qui  est un véritable BOULET pour l’aménagement efficace de la RN147.

Enfin, nous avons aussi évoqué

le fait que l’Etat ne nous avait pas encore versé les 3000 € suite à l’annulation de la DUP. Il avait 2 mois à compter du 18 avril 2016.
Nous avons donc envoyé une lettre recommandée avec AR à Monsieur le Contrôleur budgétaire et comptable du Ministère de l’Ecologie,… afin de le mettre en demeure de nous créditer la somme, augmentée des intérêts moratoires légaux.
Si nous n’obtenons pas satisfaction, nous informerons le Conseil d’Etat de cette situation, sachant que tout retard supplémentaire augmentera de fait les intérêts moratoires.
 _______________________________________________________________________

 Article paru sur le site de France 3 Limousin

 Reportage de France 3 Limousin
..