Limousin et Midi-Pyrénées : même combat pour la POLT

8 novembre 2014 20h45

Le Collectif « Non à la LGV Limoges-Poitiers OUI au POLLT » entretient de très bonnes relations avec nos amis du sud qui sont opposés à la LGV Bordeaux-Toulouse. Nos échanges d’infos et plus particulièrement sur les conclusions de l’enquête sur la LGV Limoges-Poitiers les amènent à prendre mieux en compte l’enquête publique sur la Bordeaux Toulouse. Les dés sont quelques peu pipés puisqu’en fait il n’y a qu’une seule enquête publique pour  Bordeaux-Dax et Bordeaux Toulouse et une seconde pour l’aménagement au Nord de Toulouse.

Nous avons donc reçu un mail de leur part :

« salut,

 voici un premier usage des conclusions de vos commissaires : ICI éventuellement pour ceux qui veulent écrire sur le registre internet de l’EU-GPSO : ICI à plus. jpd »

En cliquant sur ICI en vert ci dessus vous atteindrez leur site intitulé  » LES GRANDES VANITES »

Nos camarades nous invitent aussi à prendre part à l’enquête publique qui occulte presqu’entièrement,  pour les toulousains et les gens de Midi Pyrénées, comme solution alternative la ligne POLT »

L’article de leur site commence ainsi :

« Dans les conclusions de l’enquête des commissaires sur le Limoges-Poitiers on trouve des réflexions utiles et le fait que trois commissaires sur 11 aient tenu à afficher une position défavorable est important. S’ils étaient venus nous interroger en Midi-Pyrénées peut-être auraient-ils étaient plus nombreux à répondre non au barreau tant chéri par des illuminés. »

 

 

1 comment for “Limousin et Midi-Pyrénées : même combat pour la POLT

  1. TEG82
    22 novembre 2014 at 21 h 10 min

    Oui nous le disions depuis 2008 à la suite des suppressions d’arrêts en gare de Souillac, Gourdon et Caussade de la grille horaire de 2007. Mais aussi à la suite du rapport CARENCO à l’époque préfet de Région et mandaté par Borloo qui justifiait la suppressions des ces arrêts pour « rabattre » les usagers de la gare de Caussade sur Montauban donc sur la ligne Toulouse – Bordeaux – Paris et non POLT. On voit bien que les LGVs Poitiers – Limoges et Bordeaux – Toulouse sont liées (idem Bordeaux – Dax) à la rentabilisation de l’ensemble du projet SEA dont fait partie Bordeaux – Tours. Cette rentabilisation passe par le report des usagers de POLT sur ces lignes. Voilà pourquoi il est absurde de ne pas faire les liens. Comme disait Tatcher – there is no alternative … si ces LGV se font la mort de POLT suivra en tant que grande ligne. N’est-ce pas l’hypothèse envisagée (voir sur le site de lgv-legislatives-2012 : eup-et-le-polt) . Si cela advient ce ne seront pas les régions qui compenseront par des TER ou Intercités régionaux la perte des ces trains grandes ligne sur POLT entre Brive et Toulouse. « In fine » cela se fera au détriment des usagers reportera encore plus de trafic sur les routes.

Comments are closed.