TER Limoges Angoulême – quand le préfet déraille

13 novembre 2018 à 11h50

Suite à la réunion entre les élus et le préfet de la région Nouvelle Aquitaine, concernant le devenir de la ligne TER entre Limoges et Angoulême, on ne peut que regretter les propos du préfet.

Du fait du non entretien du réseau national ferroviaire depuis plus de 30 ans, la note est salée puisque l’État et la SNCF doivent inscrire 44 milliards d’euros dans les prochaines années pour une simple mise à niveau du réseau . Qui est responsable de la situation? Vous l’avez bien sûr deviné…..

Les taxes sur les carburants rapportent 37 milliards d’euros par an, mais l’État n’en met  » au panier de la transition écologique » que 7,5 milliards.  De l’argent il y en a contrairement à ce que raconte le préfet de Nouvelle Aquitaine, encore faut il le destiner là où il est plus utile pour la transition écologique.

Une nouvelle fois, l’État par la bouche du préfet déraille et veut rendre responsable les élus locaux et donc les contribuables locaux si la ligne est supprimée à moins d’augmenter une nouvelle fois les impôts..

Enfin, le réseau ferré appartient toujours à l’Etat et c’est donc le propriétaire qui doit en assurer l’entretien.

Pour nous un seul responsable : l’ETAT

France 3 Limousin propos du Préfet