Philippe Duron s’explique sur les choix de la commission

04 février 2018 à 12h26

Franchement, Philippe Duron aurait pu se rendre compte depuis longtemps que le SNIT était infinançable, lui qui a participé à tous. Comme quoi, tout rapport n’a que comme ambition que de répondre au commanditaire. Rien ne dit qu’il n’en sera pas ainsi de ce dernier rapport comme tous ceux qui l’ont précédé, à savoir la corbeille.

N’oublions pas que les  priorités pour la France sont :

  • la réalisation du Grand Paris Express pour les JO de 2024 (réalisation non incluse jusqu’alors dans le dossier des mobilités),
  • le respect des accords internationaux et européens comme la Lyon-Turin.

Heureusement la régénération de la ligne POLT est déjà financée jusqu’en 2025.